compteur
Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

LE LANGAGE DE LA TROUPE

france-sapeurs-1809A

Argot militaire du SapeurParler bigorne - parler argot( les mots nouvellement rajoutés sont en gras ) Le Patron, Le petit tondu Napoléon Le Mois-Napoléon Le 13e mois de solde Le vilain jeton Wellington vu par les français Les armes Le brutal, le bronze, la flûte à gros bec le canon Il tousse Quand le canon tire Le crucifix à ressort , la flûte à bassinet, le soufflant, le mandrillon le pistolet Le repoussant le fusil La côte de bœuf le sabre Un jambon quand le fusil est cassé en deux au niveau de la crosse Un triqueballe charroi d'artillerieEn rapport avec le maniement des armes " On déchire la mouseline " quand un feu de peloton se fait par saccades et que les coups de feu partent en pétarade discontinue ( un feu de peloton doit se faire en un seul coup ) On "ferraille", on se" brosse à coups de sabre", on se "rafraîchit à coups de sabre", on se "travaille le cuir", on" va sur le pré" pour se battre, pour "se tâter" combattre en duel Un coup de manchette un coup de sabre qui touche le poignet Mettre flamberge au vent, tirer la latte, tirer la ligousse tirer l'épée ou le sabre Crosser quand une balle de fusil est déviée par la crosse du fusil Un déjeuné à la fourchette une attaque à la baionette Le canon " tousse " le canon fait feu Pousse la botte au cochon un coup de sabre dans la gorgeL'habillement, la tenue...

Le lampion chapeau de napoléon Un habit de vinaigre un habit trop léger ou trop mince pour la saison Le grimpant ou la montante le pantalon ou la culotte La ruche à miel le bonnet à poil des grenadiers à pied de la Garde Le pot en tête le casque des sapeurs du génie Le feutre le bicorne La carotte le pompon du bicorne Des pattes de lézards les gants gris ou verts non réglementaires des soldats Des coquerelles les cocardes des shakos Un saule pleureur le plumet qui retombe sur le devant Double-décalitre ou le blockhaus le shako des hussards Le cul-de- singe le motif rond, de couleur rouge, qui orne le sommet des bonnets à poil Le trottoir à punaises la bordure façonnée qui orne les bords des visières des shakos Le berry a Polytechnique, la tenue d'hiver Les guenilles de Choiseul les épaulettes A l'avant-garde les cheveux qui sont coupés jusqu'aux oreilles Oreilles de chien les cheveux coupés par-dessus les oreilles Des nageoires ou des crosses de pistolet les favoris Mettre sa vaisselle à l'air Arborer ses décorations Une couverture de droguet laine légère de bas prix

Le matériel et les accessoires La bouffarde la pipe La pièce grasse un chiffon huilé qu'utilise le fantassin pour nettoyer le fusil Les ardeillons les éperons La descente de lit le tapis de selle de fourrure porté par certains officiers Le sac à peau le havresac La cinquième reine le pommeau de la selle pour les cavaliers novices qui s'y cramponnent. Les fartes ou chabaques. les brides et les courroies dans la cavalerie Le saint-crépin le matériel de réparation des cordonniers et des maîtres-bottiers Une perruque en vergette un toupet porté comme le maréchal Bessières La bamboche la croix, la légion d’honneur Le coucou , l’oiseau l’aigle du drapeau

Les soldats Dur à cuire , vrai bougre, vieille moustache, briscard, brave à trois poils, crâne, Grivier,Vieille culotte, Fameux lapin, Câlin soldat chevronné Marche à terre, pousse-caillou, Sous-pieds de guêtres, des Tourlourous fantassin Les Immortels La Gardeun brise-murailleun artilleur Gros talons, gilets de fer les cuirassiers Carabins chirurgiens Céleris, riz-pain-sel employé de l’intendance Marche à regrets conscrit réfractaire Un rafalé, un frileux , un Bêche un soldat qui à peur Peint à l'encaustique jeune hussard imberbe (on lui dessine de fausses moustaches quand il arrive au corps) Cavaliers du patatras Les cavaliers inexpérimentés de la fin de l'Empire Une Puissance un haut gradé Un Vendu un soldat remplaçant Des Jean-Jean, des Blancs-becs, des Becs-à- sucre. les conscrits qui arrivent au régiment Un Courte-botte soldat de petite taille Un Loustic le soldat qui est le plus gai de la compagnie Blondin celui qui fait le fier ou le beau ( s'il se met en grande tenue, il fait le Faquin ) Un Barbet un déserteur Un Ours, un Grigou celui qui vit à l'écart des autres Les Marchands de mort subite le maître d'armes du régiment et le prévôt Joue des jambes le soldat qui se sauve en courant lors d'une attaque Un Amateur celui qui s'écarte durant une marche Un Engourdi le soldat qui arrive en retard au bivouac pour se réchauffer Un Soudrille le militaire libertin , un soldat sans honneur Des Pitauds. les paysans lourds et grossiers qui arrivent à l'armée Une Clique Dans les régiments de cavalerie, les mauvais sujets se regroupent entre eux Des" courte-queue" les nouveaux soldats qui arrivent dans la Garde et qui ne peuvent encore se faire une queue avec les cheveux Des colbacks les conscrits qui arrivent avec les cheveux longs (avant d'être coiffés réglementairement à la Titus ou à la caniche) Un Enfant de la giberne l'enfant naturel d'un militaire et d'une cantinière Des Pitauds. les paysans lourds et grossiers qui arrivent à l'armée Pays ainsi se nomment les soldats d'une même régions Menteur comme un bulletin le soldat qui ment Les Rafales les prisonniers de Cabrera Un Bien ficelé le soldat équipé sur le pied de guerre "à quia " celui qui ne comprend pas la langue d'un pays Chagriné de service le soldat qui a trop de travail Un tapin apprenti tambour, mauvais tambour Il fusille son sac le sous-officier qui passe officier Un "vas-y-dire" un enfant qu'on envoie porter

Les commentaires sont fermés.